Rechercher avec
Actualité > Politique
  
PDCI-RDA Côte d’Ivoire : Où va au juste le Président Henri Konan BÉDIÉ ?
 
Le 17 septembre 2014, à la veille du scrutin présidentiel de 2015, Son Excellence le président Aimé Henri Konan BEDIE, président du PDCI RDA avait lancé un appel historique depuis sa ville natale de Daoukro qui a fait bouger considérablement les lignes politiques en Côte d’Ivoire. Alors que les militants se préparaient à aller à cette élection avec un candidat issu des rangs du PDCI RDA, notre président avait demandé à tous de faire bloc derrière le président Alassane OUATTARA dans le cadre du RHDP pour consolider le pouvoir que nous avons acquis de haute lutte en 2010.

En contrepartie, Son Excellence le président Henri Konan BEDIE avait indiqué qu’en 2020, l’on ferait la passe à un cadre du PDCI RDA dans le cadre d’une alternance qui va se gérer en haut lieu entre lui et son jeune frère Alassane OUATTARA. Même si certains que nous avons appelés les ‘‘irréductibles’’ s’étaient opposés en son temps, en militants disciplinés, nous avions écouté la voix du président du parti qui est pour nous une boussole et un guide. Mais à trois ans de 2020 alors que le débat sur l’alternance fait rage, nous ne comprenons pas un certain nombre de choses qui se passent au sein de notre appareil politique.

Aujourd’hui, nous comprenons et admettons mal certaines décisions prises par notre président. D’abord sur la question de l’alternance, il nous a toujours dit d’avoir confiance en lui et que cette question va se discuter entre lui et son jeune frère Alassane OUATTARA. Sur ce point, nous invitons donc nos cadres à ne pas céder à certaines provocations qui vont nous détourner de l’essentiel. Mais là où nous ne comprenons plus rien dans la logique du président de notre parti, ce sont les récentes nominations opérées au sein de la direction du parti et la position qui est en train de changer sur la question de l’alternance.

Après le séminaire de Bingerville, le président a procédé au remaniement du Secrétariat exécutif et à la nomination de certains cadres du parti aux postes de vice-présidents et au porteparolat. Mais là où le bât blesse, c’est la nomination de Monsieur ALLAH Kouadio Remi et de Madame Emilienne Bobi ASSA aux postes de vice-présidents et de Monsieur Jean Louis BILLON comme porte-parole du PDCI RDA. Même si nous n’avons rien contre sa personne, le dernier cité, en l’occurrence Jean Louis BILLON, est un vrai caméléon de la politique ivoirienne. Quel est au juste son parcours au sein du parti pour être bombardé aujourd’hui porte-parole du PDCI RDA ? Avant-hier, Jean Louis BILLON était de la Société civile. Hier, il était au RDR et a été candidat pour le compte de ce parti aux dernières élections régionales. Aujourd’hui, c’est au PDCI qu’il atterrit et dès qu’il dépose ses valises, on lui cède majestueusement le micro pour être le porte-parole du parti. Quel signal le président veut-il envoyer aux militants qui, depuis le coup d’Etat de Guéï ne cessent de se battre pour éviter une fusion-absorption ou une disparition certaine du PDCI RDA ? Lire la suite de l'article sur connectionuvoirienne.net

» Retrouvez tous les articles de Autre Presse
Recommander l'article
 
 
 
+ d'articles
Baromètre politique - Septembre 2011
J'aime Atoo.ci !
Rejoins-nous:
— Sur Facebook
— Sur Google+
— Sur Tweeter
— Sur LinkedIn